Léger, le porte-clés.

thumbnail

    Je l'ai pris dans ma main ce matin et l'ai glissé dans ma poche facilement.

     Sans m'y prendre à deux fois, il a atterri au fond de cette poche sans anicroche.

    Plus de clés de travail et son casque de chantier pour m'accompagner.

Plus de clé de voiture pour m'emmener.

Je me sens vide, frêle comme ce porte-clé.

      Il me reste les clés de ma maison, de ma famille, de ma priorité.

                                    C'est sur ça qu'il faut que je bloque le barillet, c'est ça la clé.